Logo eBalzac

Louise de Chaulieu et Renée de Maucombe ont noué une profonde amitié en pension. Rappelées dans leurs familles, la première découvre avec un plaisir non dissimulé le virevoltant monde parisien, alors la seconde doit se contenter d’un mariage arrangé en province. La folle Louise et la sage Renée se racontent, au fil d’une intense correspondance, leurs petits bonheurs comme leurs grandes déconvenues.

***

Éditions contrôlées par Balzac

Souverain
Mémoires de deux jeunes mariées, Paris, Souverain, 1842, 2 vol.

Presse
Publication en feuilleton dans La Presse en trois parties, réalisée sur les bonnes feuilles de l’édition Souverain. Première partie, lettres I à XXV (du 26 novembre au 6 décembre 1841) ; deuxième partie, lettres XXVI à XLVII (27, 28, 30, 31 décembre 1841 1er et 3 janvier 1842) ; troisième partie, lettres XLVIII à LIX (9, 10, 11, 14 et 15 janvier 1842).

Furne
Mémoires de deux jeunes mariées, dans La Comédie humaine, Paris, Furne, 1842, t. II : Études de mœurs, Scènes de la vie privée, p. 1-194. (Lire)

Furne corrigé
Mémoires de deux jeunes mariées, dans La Comédie humaine, Études de mœurs, Scènes de la vie privée. (Lire)

***