Logo eBalzac

Cédant à la prière de sa maîtresse, Natalie de Manerville, Félix de Vandenesse entreprend de lui conter dans une longue lettre son histoire, depuis son enfance tourangelle jusqu’à leur rencontre.

Bibliographie sélective

  • Max Andréoli, « Le Lys dans la vallée ou les labyrinthes du double », L’Année balzacienne, 1993, p. 173-209.
  • Éric Bordas, « L’inscription du narrataire dans Le Lys dans la vallée », L’Information grammaticale, 58, juin 1993, p. 46-48.
  • Pierre Brunel (éd.), Balzac. Le Lys dans la vallée. La Femme de trente ans, Mont-de-Marsan, Éditions InterUniversitaires, 1993.
  • Pierre Danger, « Le Lys dans la vallée, Balzac contre Sainte-Beuve », L’Information grammaticale, 58, juin 1993, p. 99-106.
  • José-Luis Diaz (éd.), Balzac, Le Lys dans la vallée, cet orage de choses célestes. Actes du colloque d’agrégation des 26 et 27 novembre 1993, Paris, SEDES, 1993.
  • Lucienne Frappier-Mazur, « Le régime de l’aveu dans Le Lys dans la vallée. Formes et fonctions de l’aveu écrit », Revue des sciences humaines, juillet-septembre 1979, p. 7-16.
  • Georges Jacques, « Le Lys dans la vallée, roman éducatif et ésotérique (I) », Les Lettres romanes, 1971-4, p. 358-389.
  • Georges Jacques, « Le Lys dans la vallée, roman éducatif et ésotérique (II) », Les Lettres romanes, 1972-1, p. 3-43.
  • Michael Lastinger, « Narration et point de vue dans deux romans de Balzac : La Peau de chagrin et Le Lys dans la vallée », L’Année balzacienne, 1988, p. 271-290.
  • Moïse Le Yaouanc, « En relisant Le Lys dans la vallée », L’Année balzacienne, 1987, p. 227-253.
  • Moïse Le Yaouanc, « En relisant Le Lys dans la vallée (suite) », L’Année balzacienne, 1991, p. 245-285.
  • Michel Lichtlé, « Crimes et châtiments de la vie privée dans Le Lys dans la vallée », L’Année balzacienne, 1996, p. 269-286.
  • André Lorant, « Pulsions œdipiennes dans Le Lys dans la vallée », L’Année balzacienne, 1982, p. 247-256.
  • Raymond Mahieu, « Une insertion problématique : Le Lys dans la vallée et les Scènes de la vie de campagne », dans Cl. Duchet et I. Tournier (éd.), Balzac. Œuvres complètes. Le Moment de La Comédie humaine, Saint-Denis, Presses universitaires de Vincennes, 1993, p. 195-202.
  • Gisèle Mathieu-Castellani, « La 26e nouvelle de l’Heptaméron et Le Lys dans la vallée », L’Année balzacienne, 1981, p. 285-296.
  • Nicole Mozet, « Du bon usage (littéraire) de la lettre de rupture : du Lys dans la vallée aux Lettres d’un voyageur », Revue des sciences humaines, 195, septembre 1984, p. 19-24.
  • Nicole Mozet, « Les personnages anglais et la Touraine dans l’œuvre de Balzac », L’Année balzacienne, 1970, p. 129-146.
  • Aline Mura, « Un poète égaré dans un roman, Le Lys dans la vallée », Littératures, 29, automne 1993, p. 65-72.
  • Jacques Noiray, « Images de la machine et imaginaire de la femme chez Balzac », L’Année balzacienne, 1999, p. 177-188.
  • Christine Planté, « Même histoire, autre histoire ? Mères et filles dans La Femme de trente ans et Le Lys dans la vallée », dans L. Frappier-Mazur (éd.), Genèses du roman : Balzac, Sand, Amsterdam, Rodopi, 2004, p. 155-168.
  • Gisèle Séginger, « Volonté d’aimer, volonté de pouvoir : enjeux esthétiques du Lys dans la vallée », Travaux de littérature, 9, 1996, p. 175-187.
  • Gisèle Séginger, « Génétique ou “métaphysique littéraire” ? La génétique à l’épreuve des manuscrits du Lys dans la vallée de Balzac », Poétique, 107, 1996, p. 259-270.
  • Jean-Yves Tadié, « Balzac ou la mémoire qui tue », L’Année balzacienne, 1999, p. 169-175.

Crédits

Furne corrigé

  • Éditeur : Maxime Perret
  • Établissement du texte et stylage TEI : Maxime Perret
  • Édition XML-TEI : Amélie Canu
  • Informatique éditoriale : Frédéric Glorieux
  • Traitement des images : Claire Carpentier