Logo eBalzac

Après avoir mené quelques temps la vie faussement dissipée d’un dandy calculant ses dépenses, Paul de Manerville exprime son souhait de rentrer sur ses terres à Bordeaux pour s’y marier et mener une vie rangée, malgré l’avis de son ami Henri de Marsay.

Bibliographie sélective

  • Lucienne Frappier-Mazur, « Fortune et filiation dans quatre nouvelles de Balzac », Littérature, 29, 1978, p. 53-62.
  • Pierre-Antoine Perrod, « Balzac et les majorats. De la brochure sur le Droit d’aînesse au Contrat de mariage », L’Année balzacienne, 1968, p. 211-240.
  • Gisèle Séginger, « De La Fleur des pois au Contrat de mariage : poétique et politique d’une dramatisation », L’Année balzacienne, 2002, p. 167-180.

Crédits

Furne corrigé

  • Éditeur : Maxime Perret
  • Correction OCR : Dimitri Julien
  • Établissement du texte et stylage TEI : Maxime Perret
  • Édition XML-TEI : Amélie Canu
  • Informatique éditoriale : Frédéric Glorieux
  • Traitement des images : Claire Carpentier