Logo eBalzac

La Maison du chat-qui-pelote

Publication

2
Août
2017
Publication

Se termine le 31/08/2017

Alors que l'été bat son plein, eBalzac continue de mettre à votre disposition de nouveaux textes appartenant à La Comédie humaine. Aujourd'hui, c'est au tour de La Maison du chat-qui-pelote de se trouver en ligne, sur notre site.

La Maison du chat-qui-pelote, scène inaugurale de La Comédie humaine à partir de l’édition Furne de 1842, est parue initialement dans les Scènes de la vie privée (Mame-Delaunay, 1830), sous le titre Gloire et Malheur. Sorte de conte d'avertissement destiné à prévenir les jeunes filles du danger des unions mal assorties, ce récit s'ouvre sur la description de la Maison du chat-qui-pelote, vénérable commerce de drap de la rue Saint-Denis. Augustine et Virginie, les deux filles du propriétaire, monsieur Guillaume, sont en âge de se marier. Le jeune peintre Théodore de Sommervieux s’éprend de la beauté d’Augustine, lui consacre un portrait exposé au Salon et cherche à l’épouser.

Cette fois encore, nous proposons deux états du texte (Furne et Furne corrigé) et la possibilité de les comparer automatiquement dans la partie Génétique du site.

Actuellement, nous tentons d'améliorer le format ePub de nos publications, c'est pourquoi nous ne proposons pas encore ce format au téléchargement pour La Maison du chat-qui-pelote. Mais vous pouvez toujours récupérer l'ePub provisoire de La Vendetta et le tester.

Bonne lecture à toutes et tous !